is toegevoegd aan uw favorieten.

La destruction de la ligue, ou La réduction de Paris, piece nationale en quatre actes.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

LA DESTRUCTION

Dame : faites charger deux bareaux de farine, que vous conduirez dans la ville. En voici 1'ordre écrit & figné de ma main, dont vous ne vous fervirez qu'au befoin. . . Si vous aviez entendu ce qu'on m'a dit de leur milere ! Je vous connois, mon ami; votre cceur en faigneroit. . . J'ai été plus d'une fois tenté de lever le fiege; & je ne réponds point, je ne finis pas bientöt avec Briflac , que je rfe décampe. J'aime mieux ne jamais régner que d'obtenir un tröne qui coüteroit fi cher a mon cceur.

B I R o N. ' Sire, je ne puis qu'approuver ces fentimens fi rares dans un roi; mais cependant que votre majefté confidere que les deux bateaux de farine qu'elle m'ordonne de faire entrer produiront un effet dangereux pour fes intéréts & pour la ville méme. Les affiégés vont croire que ces vivres leur arrivent d'une main amie ; que c'eft un bienfait des Efpagnols; qu'il leur en arrivera de plus confidérables. Les ligueurs en profiteront pour