Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

33Ó" OeSERVATIONS MiTÉOUOLOGIQUlIS öiCi

„ fi grande différence dans Ja prefiion de 1'aif „ pour deux endroits fi voifins. Ce qu'on peut ,, dire de plus probable eft, que cette différen„ ce a dépendu des inftrumens même, & que „ le Baromètre de Zwanenburg aura defcendu „ d'avantage que 1'autre & avec plus de célés, rité; quoique la caufe d'un pareil fait me

foit entièrement inconnue: mais on en trou„ ve d'autres exemples comme le 15 Janvier

1739: les 26, 27, 28 Mars 1739.

„ Pour ce qui eft du «jDéc. 1740, il ya affu,, rément une faute d'écriture dans les obfer„ vations de Zwanenburg; ce qui-eft d'autanc

plus vraifemblable,que les obfervations de ce „ mois ont été copiées par une feule main, au „ lieu qu'on s'appercoit que celles des autres „ mois ont été notées par différentes mains: „ enfin, paree que je trouve le 12 du même y, mois le Thermomètre, le foir a 49: au lieu „ qu'il étoit alors a Haarlem , a 38, ci a midi, ,, dans les deux endroits, a 42. D'ailleurs le foir ,, du 5 1'Etat du Ciel, la force & la dire&ion „ du Vent étoient les mêmes a Zwanenburg & „ a Haarlem."

Pour qu'on juge de la grande probabilité de cette conjeólure , j'ajouterai ici les obferva» tions du 5 & du 6.

Zwanenb. Haarlem Mef. Ang. Mef. du Rhin. lUcf. du Rhin.

Le 5 mat. 28. p. 10—27 p. n. 9 28 p. o. 75

midi 10— 11. 9 o. 75

foir 5i 7. 5 2.

le 6 mat. 29 p. o —28 p. 1. 8 —— 2. 5.

M. Mohr conjeéture qu'il faut lire le 5 au foir 28 p. ce qui revient a 28 p. 1. 3:&

toute la fuite des obfervations confirme cette correclion. F 1 N.

Sluiten