Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

2i8 Chap. VII. PRIX DES DENRÉES &c.

5 flaamfcken [entendez gros] a condition qu'on lui donneroit fa vie durant 4 klinkerts &c. (105).

En 148 x Sywart Jellc Oenkamaz pafla quittance pour la vente de toutes fes terres au Cou. vent de HaJJcher. II y efl dit que s'il livre plus de 100 Pondematen de terre, il aura pour chacun 2 florins, nommés Pqftulaat Gulden, & que s'il en livre moins, il lui fera déduit 2 florins par Pondemate (106).

Enfin en 1490 il y eut un Contrat de vente,

6 on pafla une quittance pour 15 Pondematen de terre, fitués a Lekkutn, dont le Pondemate fut vendu 6 florins du Rhin (107).

Si j'eufle pu me procurer quelque détail (108) fur les terres fituées dans les Provinces de Hollande ou d'Utrecht , je les aurois expofés aux yeux du Leêteur, afin de le convaincre de plus en plus , que le produit des bonnes terres doit être en tout tems, fous 3a main d'un bon cultivateur, & fans aucun dérangement des faifons , a-peu-prés le même;

(105 ) Livre des Chartres de Frife Tom. I. pag. 651. le Textej porte 12 a 13 Pondematen. ( 106 ) Idem ibid. pag. 695.

( 107 J Idem ibid. pag. 746. Ces terres étoient ütuées i Le!:. him in Ilierdsma Kunena fin.

(tol!) Je rapport» dans les Chapitres VIII & IX quelquea exemples qui fervent de compaiailön , lur la partie des Loyers des Terres, & de leurs valeurs, tels qu'ils ont m. lieu dsi.s la XIV, XV & XVI Sijcks dans les Prov'inccs d'Utrecht & de Hollande.

Sluiten