Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

2S6 Chap. X. DES DETTES PUBLIQUES.

doivent fournir de quoi en enrichir dix. Par la , dit le célebre Montesquieu , Efprit des Loix Liv. 22. Chap. 17. „ On öte les reve"„ nus véritables de 1'Etat a ceux qui ont de „ 1'activité & de 1'induftrie, pour les trans„ porter aux gens oififs; c'eft-a-dire , qu'on

donne la commoditê de travailler a ceux „ qui ne travaillent point, & des difficultés „ pour travailler a ceux qui travaillent."

Voila ce qui met réeïïement des entraves k la Population, dépeuple, pour ainfi dire, la Campagne, & remplit trop les Villes: qu'on compare quelques unes des plus grandes villes de 1'Europe, Conflantinople , Londres, Paris, Naples, Vienne, Amfterdam &c. a ce qu'elles étoient il y a trois Sieeles. Jean Jacques Rousseau avoit donc bien raifon de dire; c'eft la campagne cependant qui 'fait le Pays, & c'eft le peuple de la Campagne qui fait la Nation.

C'eft donc depuis l'extinélion du Gouvernement Féodal, & par 1'Etablifiement de celui qui a pris fa place : c'eft par la préférence exceffive qu'on a donnée a ce qu'on nomme industrie, par le goüt qu'on a excité pour le iuxe, qu'on a fait naïtre & nourri cette manie & cette avidité déméfurée que nous rémar-

quons

Sluiten