is toegevoegd aan uw favorieten.

De l'influence des affections de l'ame dans les maladies nerveuses des femmes.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

io8 Seconde Partie. affeftions hyftériques: la fuppreffion de* régies qui les accompagne, déterminé , pour 1'ordinaire, a ce genre de moyen; mais en réfléchiffant fur Ia conftitution élémentaire de cette efpèce d'affeftion vaporeufe, on découvre aifément que la fuppreffion des régies n eft que 1'effet de la maladie, & non fa caufe 3 on la trouvera dans 1'acreté de la bile qui abonde dans le fang, & qui détruit lequilibre de fes principes.

C'eft cette même bile qui, fe portant fur les nerfs de la matrice, empêche 1'écoulelement périodique, de fe faire, par I'irritation & les conftriéïions fpafmodiques qu'elle produit dans ce vifcère.

Les faignées ne peuvent, dans ce cas, que diminuer la mafte du fang, mais elles ne changent rien a fa combinaifon; auftr les emploie-t-on toujours en vain : les fangfues mêmes, dont 1'utilité paroït plus marquée , en raifon du voifmage, foit qu'on les applique a 1'anus ou au vagin, ne produifent que de très-foibles avantages & peu conftans, a moins que Ia fup-