Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

52 Manteaux portèrent Ie manteau, & ils étoient diftingués paf Ia qualité de meflire & de monfeigneur, affectée aux feuls chevaliers , d'avec ceux qui ne fetoient point, & qui netoient encore qualifiés que maïtres , fuffient-ils même préfidens a mortier, ou premiers préfidens.

Peut-être m'oppofera-t-on a 1'égard des premiers préfidens, que j'entreprends fur la créance vulgaire ; que Ie premier préfident eft chevalier né, & que c'eft-pour cette raifon qu'il porte 1'empreinte de 1'accolée fur fon manteau, comme étant fait chevalier en vertu de fes lettres. J'avoue que cela eft bien penfé, paree que cela devroit être ; je demeurerai d'accord même que cela eft vraifemblable, en ce qu'il y auroit a redire qu'un magiftrat, non chevalier, préfidat & primat des confeillers qui feroient chevaliers, dans une féance oü 1'on n'admettoit originairement que des feigneurs & des chevaliers. Mais cela n'a pas toujours été vrai, & je le prouverois par 1'exemple de meflire Jean de Popincourt, qui ne fut chevalier que long-temps après qu'il fut premier préfident, & qui peut - être eft le feul qui ait recu cette accolée de la main du roi; dont j'ai la preuve par 1'exemple de maitre Robert Mauger, qui fut toujours maitre en vertu de fes degrés, & jamais meftire, ni fa femme madame, paree qu'il n'étoit point che-

valiei\

Sluiten