Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Ij6 HlSTOlRE

malgré le jeune auftère cru'elie avoit obfervé pour conferver 1'un, puifqu'elle 1'aimoit, & 1'autre clans Ia crainte que 1'objet de fon amour ne s'ennuyat. Queiques jours après, le roi fon père lui demanda comment elie avoit trouvé les efclaves dont il s'étoit privé pour elie ; elie lui répondit qu'elle les avoit trouvés excellens , & qu'il y en avoit un fiir-tout qui 1'avoit guérie de tous fes maux. Cependant, la princeffe ne fut occupée que du foin de plaire a fon nouvel efclave; mais eüt-elle été plus aimable , le prince n'en auroit pas été plus touché, il fut même long-tems fans remarquer 1'im, preffion qu'il avoit fait fur elie, il ne s'en appercut qu'en la voyant paroitre un jour le vifage blanchi de chaux, & les fourcils noircis avec du charbon; elie avoit imaginé qu'un moyen de lui plaire étoit de prendre fa couleur , mais il ne lui réuffit pas plus que les autres. Enfin, le prince lui paroiffant infenfible, elie fut mille fois au moment de 1'immoler a la vengeance de fes charmes & de fes bontés. Vingt fois elie prononca 1'ordre fatal, vingt fois elie le fufpendit; mais lafïèe de ne rien gagner fur fon cceur, elie ordonna qu'on le fit travailler aux "ouvrages les plus pénibles. Ses ordres furent exécutés avec Ia plus grande rigueur , & on lui fit porter tant de pierres que fon dos ne fut bien'töt plus qu'une plaie. Le prince, au moment de ïuccomber fous le poids de tant de maux, fe dé-

Sluiten