Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

t> Ë M. GïïILtAÜME. 25 Elle veut après lui fauter aux yeux, car je voyois bien qu'elle avoit envie de défigurer fa phyfionomie, qui n'étoit pas grêlée comme Ja fienne; mais M. de 1'Aulne fe fit égratigner a la place de fa coufine de vendange.

Pendant ce temps-!a, le petit Galonnet & fes camarades , avoient quitté une contredanfe , pour venir voir ce que c'étoit; & comme il vit M. de 1'Aulne qui tenoit fa fceur par les mains, pendant qu'elle lui donnoit des coups de fouliers fur les guibons , il fe mit dans la tête qu'il la battoit , en forte que pour 1'en empêcher , les trois tailleurs fe mettent a vous lui rabattre les coutures , pendant que mamfelle Godiche faifoit des cris de Merlufine.

Oh dam' ! quand je vis cela, je ne fus ni fou, ni étourdi; je dis a mes amis, ne lailfons pas fabouler mes bourgeois. Ils ne demandent pas mieux ; par ainfi, nous tombons fur les mangeurs de prunes, que c'étoit comme une petite bénédióiion.

Notre foldat avoit tiré fa guinderelle , 1'autre étoit un rude cannier , & moi, avec mon fouet, nous donnions fur les tronches & les tirelires, pendant qu'ils fe défendoient avec les tabourets du jardin. J'avois donné un fier coup du gros bout de mon fouet fur les apótres , a un qui vouloit me prendre par les douillets; mais

B iv

Sluiten