is toegevoegd aan uw favorieten.

Oeuvres badines, completes.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ÖEUXIEME AVEHTURE. $>9\

DEUXIEME AVENTURE,

Arrivée au Bal de la Barrière de Sévei

D ans une des belles réjouifTances qui fe trouva dans la rue de Séve , nous allames , comme de raifon , pour en avoir notre part; ma tante Guichard étoit avec nous ; M. Bertrand le clincailler, qui fait le coin, lui donnoit la main; la coufine Perrotin étoit menée par le jeune Grand-Jean, & cadet Paulmé me donnoit le bras. AiTurément, Ton peut dire que nous étions la plus belle compagnie du bal , & que nous aurions été remarqués, quand bien méme il y auroit eu d'autre monde qu'il n'y avoit pas. Après avoir danfé la vigoureufe (a) avec un fultan qui avoit un mafque de papier, il me propofa d'aller me rafraïchir; j'y confentis ; & nous attrapames une bonne bouteille de vin, que notre ami du pied de biche, ne nous auroit pas donnée pour quinze. Nous eümes encore un plüt a

(a) On n'a jamais pu retrouver cette danfe; apparemment qu'elle eft ancienne, ou que c'eft une faute d'impreflion.