is toegevoegd aan uw favorieten.

Causes célèbres et intéressantes, avec les jugemens qui les ont décidées.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

du Duc de Guife. 2 q S > bien plus de süreté de 1'état des offiI ciers Sc foldats de leur régiment, que ne • pourroient être des curés dans une ville

oü le régiment pafferoit trois ou quatre

mois.

Ainfi , foit en campagne , foit en : garnifon , ou en quartier d'hiver , le : pouvoir du vicaire général de 1'armée : eft égal fur les troupes, quand il s'agit : des mariages des officiers. Le vicaire

général , avant de donner fon confeni tement a la célébration , prend un ceri tificar du chapelain , ou au moins du

régiment, qui Paflure de 1'état de celui ■ oui veut fe marier : Sc le mariage , cé¬

lébré en conféquence , par le prêtre |i qui a la permiffion du vicaire général , : eft bon Sc valable , fans qu'il foit 1 même befoin du confentement du j curé de la fille. Son confentement li eft fi peu néceffaire , qu'il ne peut 1 empêcher de faire la célébration du 1 mariage de fes paroiffiennes, fuivant I Pordonnance de 1'archevêque de Malines de 1638.

Ce vicariat général a été renouvellé a 1'archevêque de Malines en 1671 , par un bref du pape Clément X. Ce bref oblige expreffément le vicaire général de vifiter tous les regiftres j Sc