Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( n )

Quoiqu'on ne tire de cette mine que du cuivre elle renferme cependant tant de fer que le géometre de la mine ne fauroit faire aucun ufage de la bouflble pour dreffer les cartes de fes ouvrages.

Après m'être répofé pendant une couple d'heures"& avoir diné encore chez M. Haldin, je fus voir les difie'rentes ope'rations par lesquelles le cuivre doit paffer avant que de minérai il de'vienne cuivre brut; elles fe réduifent aux fuivantes.

i°. On le grille pour en faire fortir le fouffre & fe'parer la pierre brute, c'eft-a-dire qu'on place alternativement 1'une fur 1'autre, une couche de mine'raï & une couche de bois de Sapin, jufqu'a une hauteur déterminée, puis on met le feu au bois. Cette ope'ration fe fait fur la montagne même, & lorfque le vent

donne fur la ville, elle y caufe une fumée, &

une odeur infuportable a ceux qui n'y font pas

accoutumés.

2°. On le pile au moyen de grands mar-

teaux qu'une rouë mife en mouvement par

1'eau fait mouvoir.

3°. On le fond dans des fourneaux a re-

verbere.

4°. On le grille pour la feconde fois pour en faire fortir toute matière héterogene & furtout le fouffre qui peut s'y trouver encore. B 4

Sluiten