is toegevoegd aan uw favorieten.

Mémoires secrets pour servir a l'histoire de la république des lettres en France.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Pruffé, fon- enlevemënt h Francfort &'c. of ,; quoiqn'il ■ parüt réeonciliè avec ce Prince.qui lui avoit rendu depuis fes bonnes-graces, &■ qu'il encenfoit encore de tems en tems par politique, il en confervoit un reffentimenE: profond. 11 avoit. configné tout cela dan»; -un manufcrit auquel il avoit joint les- anecdotes particulieres qu'il avoit pu recueillir ou-comme témoin, ou comme k portée de. fouiller mieux qu'un autre dans la. vie p.rivée de ce prince..

Ge manufcrit. s'eft trouvé dans lés- papiers^ de Voltaire; il étoit fous-enveloppe, cacheté &. dans la Mcription le défunt vouloit qu'il ne fut ouvert qa'k la mort du roi. de Pruffe. Madame Denis- qui auroit dü, fe rendre dépofitaire d un tel fecret &. confer'ver le paquet,-par inadvertence, par bonne foi ou par igoorance, 1'a livré au Sieur

Pankouke avec le refte , lors ■ de la vente.-

qui lui en a été faite ,■ & ce libraire fort;

éxourdi, dans fa. rétroceflïoa au fieurde.

Bea-umarchah, n'apns-eu plus-de rcierve. Celui-ci avant fliiré le paquet,-a jugé-

ene ce pouvoit. être du-bon, & fans fcrujpulé ni pudeur,-, a enfreint les volontés du:

teftateur & 1'a.ouvert.. II -a été enchanté.

de fon tréfor: mais s'eft. trouvé embarraffé:

de Tufage qu'il en feroit. Ne pouvant fe

flatter- que le roi de Prufle mourüt avanr.

ISmprcffion. de. fédition qu'il a entreprile-*