Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

(4 )

des maltres nombreux luttant dans la 1ice du grand genre, qui le croiroit, & nefera-ce point un blafphême ? le fceptre d'ApolIon femble tombé en quenouille & c'eft une femme qui emporte la palme. Je m'explique: cela ne veut pas dire qu'il y ait plus de génie dans un tableau de deux ou trois figures aux trois quarts, que dans un d'une compofinon vafte, de dix ou douze perfonnages de grandeur naturelle; dans un tableau dont 1'idée eft fimple, que dans un donc le plan complexe équivaut h un poëme entier: ce a fignifie feulcment que les ouvrages de la Minerve moderre attirent les premiers les regards du fpefl- teur, cu'ils les rappellent fans cefle, les fai. Siffeatv s'en emparent, lui arrachent ces exclamat ons de plaiür & d'admiration dont les ar. dftes font fi jaloux, & communément le fceau des productions fupérieures. Les tableaux dont il s'asnt, font aufil les plus vantés; ce font ceux dont on parle, dont on s'entretient le S"kUcourSc üaville, dans les foopers, dans les cercles, jufque dans les at.e ier,. Torfque oaelqu'un annonce qu'.l arrivé du iafcnon ui demande d'abord, avez.*n» juSdame le Brun, Que penfez■ vo».; de Mjdjrae le Brun? Et en même tems on lui fugaere fc reponfe: N'eft-il pa vrai que ceft une femme étonnante, que Madame te Brunl Tel XI nom, Monfieur, de la femme que j a. en vue, devenue fi célcbre en auffi peu de

Sluiten