is toegevoegd aan uw favorieten.

Mémoires secrets sur les règnes de Louis XIV et de Louis XV.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Il6 RÉGENCE.

il s'attachoit k gagner la confiance de fon élève. Tout ce qui approchoit le roi, s'appercevoit dé la préférence que le jeune prince donnoit dans fon cceur a Fleury fur le gouverneur.

Le régent le remarqua , &, cherchant toutes les occafions de flatter le goüt du roi, il lui propofa Fleury pour 1'archevêché de Rheims, qui venoit de vaquer. II fongeoit auffi k s'attacher par-la un homme qu'il voyoit gagner fenfiblement la confiance du roi, & voulut laiffer k ce prince le plaifir de donner a fon précepteur un fiège d'une fi grande diftindtion. Le roi 1'envoya chercher, &t lui apprit le préfent qu'il lui faifoit. Fleury fe confondit en remerciemens refpeöueux & tendres; mais refufa d'être premier duc &c pair de France.

Le roi parut afïligé du refus , & le montra de manière a faire connoitre combien fon précepteur lui étoit déja cher. Le régent le fentit, & infifta; mais 1'évêque, pour motiver fon refus, repréfenta qu'ayant déja quitté un diocèfe, paree que fon age ne lui permettoit plus de remplir fes devoirs, il ne feroit pas excufable de fe charger d'un poids fupérieur au premier. Le régent lui répondit que fes fonctions auprès du roi le difpenferoient d'aller k Rheims , oh il auroit un évêque in partïbus chargé des fonctions épifcopales; que plufieurs prélats en avoient, fans y être autorifés par un devoir auffi privilégié que 1'éducation du roi. Fleury repliqua, d'un ton modefte, qu'il ne blÉmoit la conduite de perfonne, que chacun devoit être fon propre juge ; que, pour lui , il ne fe tiendroit pas en füreté de confeience d'être évêque fans réfidence. II n'avoit