Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Si

avec S. M. Imperiale, comme Chef constitutionnel de VEmpire, foit par Pinter- t vention du Roi, foit directement, felon que S. M. Imp. le préférera. • 3°) L'évacuation de l'Italië par les troupes Francoises, avec 1'engagement, de ne pas i.itervenir dans les affaires intérieures de ce pays, qui feroit rémis autant que possible, fur le pied du flatus quo ante bellum. Dans le cours de la Négociation, 1'on ponrroit discuter plus en détail, les mesures ultérieures, que 1'on ponrroit adoptér fur les objêts de ces trois articles, pour pourvoir,'plus efficacement, a la fureté future dés limites et possessions. respectives, et ati maintien de la tranquillité générale. 1

II. Quant a ce qui régarde les autres Alliés de S. M. Eritannique, Elle demande, qu'il foit réservé a la Cour de St. Petersbourg la faculté, pleine et illimitée, d'intervenir a cette Négociation, dès qu'elle le jugera a propos, ou bien d'acceder au Traité déiiniüf, et de rentrer par Ia dans un état de paix avec Ia France.

III. Sa Maj. demande pareillement, que S. M. Fidelle puisse aussi ètre comprise dans Ia Négociation et rentrer en paix avec la France , fans qu'il foit question d'aucune cession ou condition onéreuse, de part et d'autre,

E r, tv.

Sluiten