is toegevoegd aan je favorieten.

Mémoires secrets pour servir a l'histoire de la république des lettres en France.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C 339 )

Le Dieu du feu s'accorde avec le Dïai des emijf, Et la flamme en ces Jiei.x jette 1'onde a grands flats.

Un autre s'exprime avec plus de préci* fion & moins d'harmonie :

Ici 1'onde & le feu font un accord nouveau, C'eft le feu qui nous donne i'eau.

Un Mr. de la Mefenquere sl eompofé' un diftique latin que nous r/avions pas encore rapporté. II mérite d'étre excepté de Ia foule des autres que nous avons Jaiifé a 1'écart. Le voici:

Hicpugna immemorcs cenfpirant ignis & unda Ipfa urbi attonitte flamma tninifirat aquas. Ce diftique a plu a Mr. de Sancy qui aime Ie genre & 1'a fait paffer de la forte dans notre langue:

Jci du feu, de l'eau, la guerre eft terminéé;

La flamme donne 1'onde a la ville étonnée. 8 Novembre 1784. Quelqu'un fans doute des Prélats mécontens de fe voir obügés de réüder dans leur diocefe a fait ou fait faire une efpece de parodie de la Lettre minifterielle de Mr. le Baron deBreteuil, oü l'on en critique le fond & la forme. On dit cette plaifanterie affez platte; cependant elle a un certain cours a raifon du moment & de* grands perfonnages qu'elle concerns.

8 Novembre. 1784. Extrait d'une Lettre

de Lyon du Ier. Novembre C'eft le

21 Septembre qu'eft décédé en cette ville 1'avocat dont vous vous iriformez, Me. Projè P 2