Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C *9 )

Du refie, par ce teftament le Duc de Choifeul évalue fes biens a quatorze millions & fes dettes a dix; & comme il fentoit que ce calcul pouvoit bien n'être pas fort exact, il invite Madame la Ducheffe de Choifeul a concourir au payement de fes dettes. Ea effet, on doute qu'il y ait de quoi.

Dans le refte de ces difpoütions dictees par le mourant avec bcaucoup de fang-froid, en préfence de quatre Notaires & rédigées en quatre pages, le Duc de Choifeul n'oublie pas fes amis préfens; il fait Madame la Ducheffe de Grammont fa foeur, fa légataire univerfelle. II inftitue Mr. le Duc du Chdtelet .fon exécuteur teftamentaire; il le prie d'accepter en reconnoiiTance fa toifon d'or de diamans & d'en détacher la rofe du milieu pour être donnée a Madame la Comteffe de Brionne. Tel eft ce qu'on a retenu & ce qu'on cïte comme le plus intéreffant.

Une diftinction de plus que les amis du Duc de Chmfeul auroient défirée a fon convoi & qui lui a manqué; c'eft que Mr. le Comte d'Artois eflt ordonné aux quatre compagnies de grenadiers des Gardes Suisfes d'y afïïfter; honneur a rendre a leur ancien Colonel.

13 Mai 1785. Le Sieur Floquet vient de mourir. Ce jeune Muficien en a fait afTez pour fe conferver une réputation & faifoic trop peu pour mériter d'être regretté; il ne travailloit prefque plus & ne vivoit gueres B 3

Sluiten