is toegevoegd aan uw favorieten.

Mémoires secrets pour servir a l'histoire de la république des lettres en France.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

fufion y devient richeffe, comme Ia foule y fait décoration : èiiêti qu'on ne peut trouver un local plus propre a donner de charmantes féces, que Mr. k Noir eft un homme admirable pour créer, comme par enchantement, des iieux d'affemblée riches, élégans & commodes.

12 Décembre 1785. Le Directeur de la Monnoie a répréfenté au Miniftre des nuances que 1'opérarion de la converfion des Louis avoit été mal vue&peu réfléchie,& qu'a van t de 1'ordonner ifauroit.fallu garnir 1'hótel des , monnoies de fonds fuffifans pour faire face au public.

De fon cóté la Caiffe d'Escompte a répréfenté que le grand nombre de billets qu'on fournilPoit h 1'hótel des Monnoies pour les Louis, affluant fans c'efle vers elle de la part des porteurs, elle feroit bientót dans le cas de fermer & de ne pouvoir fuffire aux demandeurs, en un mot de répandre les tneaies alarmes qu'en 1783.

Ces repréïentations ont dü déterminer des Lettres patentes rendues hier a Verfailles trés précipitamtnent & portées aujourd'hui en la Cour des Monnoies pour y être enrégidrées.

12 Décembre 1785. Madame la Comtefle Dubarrj elt venue mercredi au Palais en dépofiuo.i dansl'aftaire, ou plutót a 1'occafion de affaire du Cardinal :on a fu que Madame tóe la Motte lui avoit écrit étant fille, pour lui demander a être fa fille de compagnie, Tams XXX. F