is toegevoegd aan uw favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques [...]. Tome premier. Première division de la première classe, contenant les voyages imaginaires romanesques.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

DE ROBINSON CrUSOÉ. 457

étoic devenu d'une épaiffeur impénétrable de toutes parcs, excepcé d'un coté oü jem'écois ménagé un petit pafTage tot'tueux. Je lui dis que ce qu'il voyoit étoit mon chateau, le lieu de ma réfidence ; mais que j'avois encore , a 1'exemple d'autres princes, une maifon de campagne, cue je lui montrerois une autre fois; mais qüa préfent il falloit fonger aux moyens de nous rendre maïtres du vaiffeau. Il en convïnt; mais il m'avoua qu'il ne voyoit pas quelles mefures prendre. II y a encore , dit-il, vingt-fix hommes a bord qui, fa* chant que par leur confpiration ils ont mérité de perdre la vie, s'y opiniatreront par défefpoir , car ils font tous perfuadés fans doute, qu'en cas qu'ils fe rendent, ils feront pendus dès qu'ils arriveronr en Angleterre, ou dans quelque colonie de la nation : le moyen donc de fonger a les attaquer avec un nombre fi fort inférieur au leur ?

Je ne trouvai ce raifonnement que trop jufte, & je vis qu'il n'y avoit rien a faire , finon de tendre quelque piège a réquipage5 & de 1'empêcher au moins de débarquer Sc de nous détruire. J'étois sur qu'en peu de tems les gens du vaiffeau , étonnés du retardement de leürs camarades j mettroient leur autre chaloupe en mer, pour aller voir ce qu'ils étoient devenus ; Sc je craignais fott qu'ils ne vinffent armés Sc en erop