Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Réflexions Tous les motifs qui nous portent vers Ie bien & vers Ie mal, font dans 1'ame même; les objets extérieurs ne leur fervent que de caufes fecondes; & quoique certainement on rende les aftes criminels impraticables , en mettant une diftance entre les defirs & leurs ob|ets , ce n'eft pas-la la route qui mène a 1'innocence. Le crime n'eft pas feulement dans Pafte' même, il eft fur-tout dans le defir de le commettre, & par conféquent cette féparation n'eft rien , & ne produit aucun effet falutaire. On peut commettre autant d'adultcres dans un cloitre oü jamais femme n'entre , que dans tout autre endroit , & il eft apparent que la chofe-arrivé précifément ainfi.

•Selon ces principes , Pabftinence du mal në dépend pas entièrement des limites qu'on prefcrit a fes aftions ; mais encore des bornes qu'on donne a fes defirs , puifque c'eft pécher réellement , que de defirer de pécher. L'afte que nous commettrions , fi Poccafion s'en préfentoit, doie être cenfé avoir été réellement commis , & Pon en eft tout aufli refponfable. Quel fecours par conféquent la piétépeut-elle tirer non-feulement des retraites involontaires, mais encore des vceux qu'on fait de propos délibéré de vivre dans la folitude ? Dompter fes defirs vicieux, c'eft Punique préfervatif contre le pêché.

Quelques années s'étoient écoulées après mon

Sluiten