Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

v o y a g è

I2i Voyage

dansles jardins de fon chitean, & qui fe montré très-fouvent aux fenêtres. C'eft, fans doute, de M. de Donnery que vous voulez parler, ajouta le chevaüer : il eft mon parent, & j'ai entendu conter cent fois qne, depuis les maïtres ïufqu'auxedomeftiques, on eft fi accoutumé a voir eet efprit, qui d'ailleurs ne fait de mal' £ perfonne , qu'on n'en a pas la moindre frayeur: rien n'a été oublié pour le mettre en repos; mais voyant fa réfiftance , il a été décidé qubn lui laifferoit fon habitation dans le chatea\i de la Sourdière; c'eft ainfi que cette terre fe nomme,

HISTOIRE DE THIBERGEAU.

O H ! vraiment, dit le duc de. . ... fi nous nous mettons fur les contes , je vous en dirai & des plus bëaux. Savez-vous , . ajouta t-il , celui de la Motte-Thibergeau ? C'eft une maifon cönnue, & fort ancienne dans le Vendamois, ou dans 1'Anjou f| je ne me fouviens pas dans laquelle de ces deux provinces. On dit, qu'un cadet de ce nom étant prêt de partir , pour aller en campagne, & n'ayant point d'argent

Sluiten