is toegevoegd aan uw favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome quatorzième. Seconde division de la première classe, contenant les voyages imaginaires merveilleux.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

a Lilliput. 47 vis d'une defcente projettée, je me gardois bien de paroïtre de ce cöté-la, de peur d'être découvert par quelques-uns des vaiffeaux de Pennemi.

Je fis part k l'empereur d'un projet que j'avois formé depuis peu, pour me rendre maïtre de toute la flotte des ennemis , qui felon le rapport de ceux que nous envoyions a la découverte,étoit dans le portprête a mettre k lavoile au premier vent favorable. Je confultai les plus expérimentés dans la marine, pour apprendre d'eux quelle étoit la profondeur du canal; & ils me dirent qu'au milieu, dans la plus haute marée, il étoit profond de 70 glumgluffs(c'efta dire, ,environ fix pieds, felon la mefure de PEurope , ) & le refte de 50 glumgluffs au plus. Je m'en aliai fecrettement vers la cöte nord-eft, vis a-vis de Blefufcu ; & me couchant derrière une colline , je tirai ma lunette, & vis Ia flotte de 1'ennemi compofée de cinquante vaiffeaux de guerre, & d'un grand nombre de vaiffeaux de tranfport. M'étant enfuite retiré, je donnai ordre de fabriquerune grande quantité de cables les plus forts qu'on pourroit, avec des barres de fer. Les cables devoient être environ de le groffeur d'une doublé ficelle, & les barres de la longueur & de la groffeur d'une aiguille a tricoter. Je tripiai le cable pour le rendre en-