Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

28 Le nouveau

a moins que 1 education qu'üs ont re$ue n'ait changé en eux cette difpofition naturelle. Je fais ne'anmoins que les enfans ne reflemblent quelquefois qu'a leurs mères ; d'oü i! arrivé , par exemple, que le fils dun poëte eft fage, que Ie fils dun philofophe elt petit-maitre ou de'vot, & que le fils d'un voyageur eft fédentaire.

Pour moi, je puis dire que je renemble beaucoup a mon père, non feulement par mes qualités exte'rieures , mais encore par Ie caraétère de mon ame; & fur ce fondement j'bfe me flatter detre vraiment le fils du célèbre capitaine Gulliver & de Marie Burton Ion époufe , dont la conduite a toujours pafte pour irre'prochable. Ayant été élevé dans la maifon de mon père, oü jentendois parler continuellement ce fes voyages & des admirables découvertes qu'il avoit faites dans les difFérentes mers qu'il avoit parcourues, je me fuis fenti, dès ma première enfance, un défir de voyager fur mer, que rien n'a pu rallentir. En'vain me peignoit-on quelquefois les dangers des tempêtes & des rencontres, & me repréfentoit-on les périls afireux oü mon père avoit été expofé ; Ia curiofité Pemportoit fur Ia cramte, & je confentois de fouffrir comme mon père, pourvu que je pufFe voir comme lui des chofes aufli merveilleufes.

Sluiten