is toegevoegd aan uw favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome dix-neuvième. Seconde division de la première classe, contenant les voyages imaginaires merveilleux.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ü6 Voyage fura que M. le fyndic étoit un homme de mérite , qui avoit beaucoup d'acquis, ©£ il m'en donnoit pour preuve les différens emplois qu'il avoit exercés dans le même tems, lorfqu'il étoit encore tout jeune , ajoutant qu'il avoit une conception fi aifée & fi vive , qu'il traitoit les plus grandes affaires parmi les pots & les verrest Sc que même a fes repas , il forgeoit un édit toutes les fois qu'on deffervoit, & en dreffoit la minute ava.it que le maïtre-d'hötel eüt cbangé les fervices. Je lui demandai la-deffus, fi des ordonnances concues en fi peu de tems étoient de longue durée ; & il me répondit qu'elles duroient jufqu'a ce qu'il plüt au fénat de les abolir. Cependant monfeigneur le fyndic s'entretint une demi heure avec moi, difcourant avec cette loquacité qu'on remarque en Eu-! rope chez les barbiers. Après quoi, il fe tourna vers mon höte , & lui dit que je pourrois être recu parmi fes domeftiques , quoiqu'il compris bien a mon génie tardif,

Que j'étois né clans le pays des fots.,

& que par conféquent je fuffe a peine bon h quelque chofe. J'ai auffi remarqué, répartit mon höte, une efpèce d'engourdiffement d'efprit en lui; mais, lorfqu'on lui laiffe le tems de réfté-» £hjr j il pofte un jugement affez foüde fur k§