Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

iio Voyage lïnges du pays. Ce fapajou m'avertit en même tems, de me tenir prêtpour porter monfeigneur le fyndic a 1'académie, oü il devoit fe rendre dans une heure, ayant été invité avec les autres fénateurs a venir aflifter a un programme public , qui devoit fe faire a 1'occafion d'une promotion au doclorat, vers les quatorze heures après midi,; car il eft bon de remarquer que , quoiqu'on ne puhTe diftinguer les jours des nuits, a caufe de la clarté continuelle du foleil, on diftingue cependant les tems par heures, demi-heures & quarts d'heures, & cela par le moyen de clepfydres ou horloges ; de forte que les jouss de la Martinie font divifés en vingt-deux heures. Si cependant les horloges d'une ville venoient'malheureufement a être dérangées , il faudroit avoir recours a celles d'un autre endroit pour les régler, paree que le foleil lancant toujours fes rayons verticalement fur cette région, il ne peut y avoir d'ombre, ni par conféquent de montre folaire; 8c quelque part que 1'on faffe un trou, quelque profond qu'il foit, s'il n'eft couvert , le foleil y donne de tous cötés. Quant a l'année, elle eft réglée fur le cours de la planète de Nazar, qui fait fon période autour du foleil une fois plus vite que le firmament fouterrain. A quatorze heures, je eommencaia entrer en exercice de

Sluiten