Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

dü Prince Soly, ii On entendit feulement crier 1 enfant: oncrut qu'i! lui e'toit arrivé quelque petit accident; un des prêtres fe Ieva pour y aller tater ( car il étoitimpoffible d'y voiv) ; il rencontra quelque chofe qui le fit tomber, il fe caffale nez ; & de peur de pis, il s'alla recoucher fans rien dire.

Le lendemain , quand on ne trouva plus Ie petit prince dans fon berceau , la défolation fut générale par toute Ia ville. La reine fut li fort irritée contre les prêtres,, qui n'avoient pas bien gardé fon fils, qu'elle ordonna qu'ils fuffent tous rafés I'un après 1'autre. Cet arrêt terrible fut exécuté, & ces infortunés furent plus de fix mois fansfortir , de peur detre hués par le peuple , & i!s n'eurent jamais depuis les^ cheveux li beaux ni fi crépus qu'ils les avoient auparavant.

Un feül de cesmalheureuxcoupables échappa a ce uipplice; il avoit déja la téte lavée , & le barbier alloit donner Ie premier coup de rafoir, quand il demanda a parler au roi & a la reine , & dit qu'il avoit un fecret important a !€ür révéler. On le conduifit dans le grand falon du palais, qu le roi & la reine étoient affis au milieu des princlpaux officiers de 1'empire. La reine avoit un grand mouchoir a la main, dont elle elfuyoit de temps en temps fes larmes. Le

Sluiten