is toegevoegd aan uw favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome vingt-septième. III{e} division de la première classe, contenant les voyages imaginaires allégoriques.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

L* I S L E Ë N } O Ü E E. origine! de Phomme : c'éft le feul efprk de la fociété, cjui change & altère ainfi nos inch*hations naturelles. J*ofe donc affurer que Tétat de réfïexiön eft un état contre nature , & que 1'homme qui médite eft un animal dépravé.

Mille cóups de fifflet interrompirent le harangueur. II n'en parut que plus content de lui* Jmême, & en homme k qui fa propte eftimé fuffit. Continuez, Cria-t-il k Ceux qui fiffloient, fc'eft une occupation qui vous empêche de plus mal faire; & puifquil eft aiïifi, je Voudrois pouvoir vous haranguer tous les jours,

Timort, c'étoit le nöm du philöfophe qua* drupède, invita le génie k le fuivf e. II n'eut pafe de peine k 1'y réfoudre. Alaciel vouloit conhoïtre plus particulièrement eet homme ex'traordinaire. II le vit s'arrêter prés d'un palais öii' l'architeclure avoit déployé toutes fes ri' cheffes & le génie toutes fes reffources. Timon ne put contempler ces merveilles fans indignation. « Dieux! s'écria-t-il, que font devenus ces ïoits de chaume qu'habitoient jadis Ia modération & la vertu ? Quelle fplendeur funefte a fuCcédé a la fimplicité de nos aïeux? quel eft cê langage étranger ? quelles font ces moeurs ef>. féminées ? que fignifient ces ftatües , ces ta* bleaux, ces édifices ? Infenfés ! qu'avez-vouS