Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ISaeceJpo» cPEspagne. 1%

vcinq jours après, au Général Coehorn qui dirigeait ce fiege. Stevenswaard., . Ruremonde, Liege &fon Chateau furent enfuite ernportés d'affaut. Ainfi commenca cette -Campagne; ce début fut d'autant plus glorieux, que les Pays-Bas Efpagnols étant dans le parti de la France, on avait tout lieu de craindre cette Puiffance, fi redoutable k la République, dans les tems oü ces Pays-bas étaient pour elle.

Le Comte de Marlborough ,étant alors a la tète des armées de la Grande-Brétagne dans les Pays-Bas, après une forte oppofition de la part desEtats-Généraux. lis craignaient que ce choix ne caufa quelque ombrage au Roi de Suede Charles XII leur allié, qui n'aurait vu qu'avec peine le Prince Danois , revêtu du -Commandement, Sc ils jugerent aufiï que fi ce Prince devenait chef de 1'armée, Pautorité de leurs députés ferait totalement éclipfée. Déterminés par ces - raifons, ils éludcrent avec adreffe la demande de la Reine, & la fupplierent de faire tomber fon choix fur un Général Anglais, qui ferait égaiement agréable aux deux Nations. Après quelques délais , elle propofa le Comte de Marlborough, ■qu'ils accepterent avec joie, connaiffant la haute intelligence de ce Seigneur, & fon -génie dans la conduite des affaires.

Jean ChurchiU, Comte de Marlborough,

T7"02.

Marlbo•ongli cho*-' I Généraiffime des mnées des Mliés dans es Paysïas.

Sluiten