is toegevoegd aan uw favorieten.

Maandschrift van het Centraal Bureau voor de Statistiek = Revue mensuelle du Bureau Central de Statistique du Royaume des Pays-Bas, jrg 4, 1909, no 9, 30-09-1909

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

État général du mouvement du travail pendant le mois d'aoüt 1909.

Briqueteries. La couditiou est restée géuéralement normale. On n'a pas meutioimé de chömage.

Industrie diamantaire. Le travail est resté satisfaisant: pas de ralentissement. Le nombre des cliömeurs des syndicats ouvriers a baissé au cours du mois a un peu plus de 3 p. c.

Industries du time. Eu général la situation est restée assez favorablc. Par ci par la la morte saison a légèremeut règné, mais il n'y a pas eu beaueoup de chömeurs, exeepté a Amsterdam.

Charpentiers, maqons et aides-magons. Seuls quelques rapports out mentionué une activité satisfaisante. Dans un grand nombre de communes le chömage et le ralentissement se sont de nouveau aecentués, tandis que dans d'autres on n'a eu encore qu'un travail modéré.

Stucateurs. Lans la plupart des villes le travail a été régnlier et satisfaisant, mais dans quelques-unes on s'est plaint de chömage et de ralentissement.

Plombiers, gaziers. En général la condition a été assez bonue, exeepté un léger chömage et ralentissement dans quelques communes.

Feintres. Les oecupations ont diminué presque partout, ainsi qu'en aoiit le ralentissement a prédominé. Cependant le nombre de chömeurs n'a pas encore été grand.

Tapissiers. Dans la plupart des communes les tapissiers ont eu encore assez de travail, mais il n'était point question d'abondance. Par ci par la la morte saison a commencé et dans les plus graudes villes on a déja souffert de chömage.

Sonneurs et terrassiers. Sauf dans quelques communes on a bénéflcié d'une activité satisfaisante, comme au mois de juillet.

Les tailleurs de pierres ont eu géuéralement assez de travail. Quelques villes ont éprouvé un léger ralentissement, mais on n'a pas compté de chömeurs.

Scieurs de bois. La situation s'est améliorée un peu, mais pour le reste elle est restée localement différente. On a encore ressenti un léger ralentissement, mais le chömage était a peu pres nul.

Ebénistes. La condition n'a pas beaueoup changé depuis le mois précédent. Plusieurs rapports out mentionné du ralentissement et presque nulle part le travail n'a été abondant. Par ci par la quelques ouvriers ont ehömé.

Vavniers. L'activité a été localement tres différente: ici de 1'abondance et une hausse de travail, la encore du ralentissement, mais saus chömage.

Industries de l'habillement. Le métier de l'habillement pour hommes a en aoüt ressenti partout lc ralentissement de la saison, surtout eu ee qui concerne 1'iudustrie sur mesure. La confectiou a eu encore par ci par la assez de travail. On a reduit le temps du travail et beaueoup d'ouvriers ont partiellement ehömé. De même 1'industrie de l'habillement pour femmes a géuéralement souffert de ralentissement.

Chapeaux et casquettes. La situation a été localement différente, mais le ralentissement a prédomiué, surtout dans 1'industrie des modes. 11 y a eu peu de chömeurs.

Blanchisseries. L'abondance de la pleine saison a été moins générale que d'habitude, ce qui est partiellement imputé au mauvais temps.

Industrie de la chaussure. Presque partout on s'est plaint de ralentissement et par ci par la même d'un léger chömage.

Selleries. Le travail a été régulier et satisfaisant dans presque toutes les communes et il n'y a pas eu de chömeurs.

Tanneries. Eu général le ralentissement a continué, mais dans quelques villes une légere reprise a commencé, comme suite d'une meilleure condition du marché.

Industries des métaux. En général la condition n'était pas plus que modérée. Plusieurs rapports ont mentiouné du ralentissement, seuls quelques-uns ont constaté une grande activité. Par ci par Is il y a eu quelques chömeurs.

Forges. Presque partout on a légèrement éprouvé la morte saison, mais le chömage était a peu prés nul.

Fabriques de machines. Le travail a été généralement satisfaisant. Quelques rapports ont mentionné de la reprise, quelques autres par contre un léger chömage et ralentissement.

Industrie des bicyclettes. Le travail a encore baissé depuis les mois préeédents. Par ci par la on a même reconnu du chömage.

Construction de navires. La situation a été généralement satisfaisante. Seuls quelques rapports ont constaté un léger ralentissement et il y a eu tres peu de chömeurs.

Charrons. En général le travail a été régulier et satisfaisant. On n'a que tres rarement reconnu du ehömage et du raleutisscment.

Industries textiles. La condition a été tres différente. La plupart des rapports ont mentionné une activité normale, d'autres par contre du ralentissement ou uue baisse de travail et un léger chömage. Quelques rapports ont pu constater de la reprise.

Fabriques de farine. On a reconnu ici une activité normale, la encore du ralentissement (e'est la saison), plus loin (dans quelques villes) de la reprise a cause d'une moins grande importation.

Les boulangeries out encore souffert légèrement du ralentissement de la saison, mais pour le reste la condition a été assez satisfaisante. Dans quelques communes il y a eu quelques chömeurs.

Confiseries. En conséquence de la saison on s'est encore plaint presque partout d'un léger ralentissement Presque nulle part le travail n'a été actif, mais on n'a que tres rarement reconnu du chömage.