Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Bij de proeven van Matchinsky is het gebleken, dat de follikelatresie, na de inspuitingen, niet aan een bepaalden regel gebonden is, d. w. z. dat niet alle follikels gelijktijdig atrophieeren. Ik meende het bovenstaande meer uitvoerig te moeten behandelen, ook om redenen, die later zullen blijken van beteekenis te zijn. Keeren wij nu tot de phagocytose bij follikelatresie terug. Matchinsky kon inde eerste plaats de onderzoekingen van Pflüger bevestigen, dat in het begin van het proces1) „sur les „coupes réussies on peut voir que ce sont précisément ces dernières „cellules (granulosacellen) qui pénètrent par leurs fins prolonge„ments (door de zona pellucida) jusqu’a I’ovule et parfois on peut „même apercevoir qu’une telle celluie avait pratiquée de larges per„forations dans I’enveloppe de I’ovule. Dans ces cas une partie du „protoplasma se trouve plongée dans le vitellus, tandis que I’autre „reste dehors. Même ce tableau montre déja suffisamment que les „cellules de la couche granuleuse ont ici pour fonction de dévorer „I’ovule dégénéré. En outre a mesure que le processus s’avance, le „nombre des cellules de la couche granuleuse autour do I’ovule „diminue de plus en plus. Mais en revanche dans le liquide folliculaire et dans le tissu environnant le follicule, nous voyons un „grand nombre de cellules,. de différents grosseurs, remplies degraisse. „Les uns par leur aspect extérieur ressemblent aux leucocytes mono„nucléaires, tandis que d’autres rappellent les cellules de la couche „granuleuse; on rencontre aussi des formes intermédiaires. II n’est „pas douteux que toutes ces cellules ou au moins le plus grand „nombre sont celles de la couche granuleuse.” En verder: „Lorsque I’ovule, en train d’être dévoré par les phagooytes, dimi„nue, il se détache de son enveloppe qui, dans la plupart des cas, „s’affaisse aussi. Dans eet état de la membrane, il deviant incom„mode aux dernières cellules de la couche granuleuse, et peut-être „aussi aux leucocytes arrivés du dehors, de se procurer de la graisse „de la même fagon que les premières cellules, c’est pourquoi elles „pénètrent tout simplement a travers la zone pellucide dans I’inté„rieur de I’ovule, I’absorbent et finissent par dévorer la membrane „vitelline elle même.” Als noot wordt hieraan toegevoegd: „Je dois ajouter que toutes ces cellules ressemblant aux leucocytes tijdens gevangenschap, dan in het zelfde jaargetijde hij in vrijheid levende dieren. Hieraan wordt dan ook toegesohreven, dat sommige dieren tijdens gevangenschap niet zwanger worden. ‘) 1. c. p. 122-123.

141

Sluiten