is toegevoegd aan uw favorieten.

Tijdschrift van het Aardrijkskundig Genootschap, 1938, 01-01-1938

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

(132)

4. La région des hautes tourbières est une région agricole fort caractéristique. Les tourbières déblayées contiennent peu de matières fertilisantes, mais sont excellentes pour la culture arable, quant a la structure du sol. L'engrais chimique a éliminé 1'élevage sur les terres des colonies tourbières anciennes. On obtient, par la culture intensive, des récoltes trés riches: par ha 4 a 500 hl de pommes de terre, 40 a 50 hl de seigle, 80 hl d'avoine. Cette région est d'autant plus caractéristique au point de vue de 1'agriculture, que nulle part dans notre pays il n'y a un lien plus intime entre 1'agriculture et 1'industrie. Les usines de carton-paille, surtout celles des environs de Pekela, ne tirent pas leur matière première des colonies tourbières principalement, mais de la région agricole située plus au nord.

Les usines de fécule, situées surtout au sud-est de la ville de Groningen et au nord et au sud de Koevorden, doivent leur origine aux grandes quantités de pommes de terre qu'on y cultive^ depuis le début du 19e siècle. Dès cette époque, on y distillait une espèce d'eau-de-vie. Vers 1860 cette eau-de-vie a été supplantée par celle de Schiedam, oü on pouvait profiter des blés américains a prix modiques. C est W. A. Scholten qui s'est occupé le premier en Néerlande de la fabrication de la fécule, dé ja connue en Allemagne depuis un certain temps. C'est au même W. A. Scholten que revient 1'honneur d'avoir créé une série d'usines, non seulement pour la fécule, mais aussi pour des dénvés: esprit de vin, sago, glucose, dextrine, amidon. Aujourd'hui ces usines préparent même des produits alimentaires modernes tels que custard, farine de maïs, poudre pour la fabrication de la glacé, farine, etc., dont les matières premières n'ont rien a voir avec la fécule. Une partie des usines de carton-paille et de fécule ressortissent maintenant de sociétés coopératives. Dans les années normales, les colonies tourbières de Groningen et de Drente fournissent a 1'industrie de 10 a 15 millions d'hectolitres, c'est-a-dire 915 millions de kilos de pommes de terre.

L'usine Scholten a Foxhol, prés de Groningen, est la plus grande usine de fécule du monde entier et emploie 1200 hl = 73.000 kilos de pommes de terre par heure. La totalité du carton-paille s exporte en Grande-Bretagne; la fécule est employée surtout dans les usines textiles de Grande-Bretagne et de France. Comme cette forme d'industrie était également basée sur 1'exportation (les Pays-Bas sont encore les principaux exportateurs de fécule), elle ressent sérieusement les mesures restrictives prises par les pays étrangers. L Etat néerlandais restreint pour cette cause la culture des pommes de terre pour usines et protégé la culture du froment, qui donne de belles recoltes dans ces régions. On cultive maintenant avec pro fit même les

betteraves a sucre.

II y a encore dans notre pays une région avec recouvrement de haute tourbière, c'est la région limitrophe des provinces de Noordbrabant et de Limburg, nommée le Peel. On n'a défriché cette contrée que tardivement et en partie, et d'une facon peu systématique. Nous y trouvons maintenant de bonnes terres, des paturages et même des terres