is toegevoegd aan uw favorieten.

Tijdschrift van het Aardrijkskundig Genootschap, 1942, 01-01-1942

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

même age et dans les mêmes roches, a moins que des circonstances spéciales eussent favorise leur action. II s'ensuit deux lois fondamentales:

a: Dans le Morvan les surfaces d'aplanissement, pour autant qu'elles sont trop larges pour être formées par l'érosion laterale des ruisseaux, doivent être plus vieilles que les failles jeunes F, ou bien ce sont des surfaces structurales. Celles la sont limitées entre elles et par rapport aux niveaux C et A par les failles anciennes B.

b: En terrain cristallin la formation de nouvelles vallées, par érosion régressive, postérieure a la formation des gradins de faille F, doit avoir été restreinte a des segments de 2 a 3 km au maximum.

Cependant on trouve 60-80 trongons de vallée morte. Le grand nombre de changennents dans le réseau hydrographique s'explique en fonction de la tectonique. Sur la carte 4 les déviations des ruisseaux sont marquées et distinguées selon leur origine, comme suit:

1: Les numéros des déviations répondent a ceux dans le texte. 2. Les numéros encercles se rapportent a des déviations qui se sont accomP'ies avant Fi, ou en tout cas indépendamment de Ja jeune tectonique a failles. 3: barrage tectonique par des horsts s'élevant brusquement;

4: barrage tectonique par des bloes basculant brusquement;

5. remplissement de la vallee ,,p>rimitive", soit localement par un cöne de dejections, soit sur une étendue plus grande;

6. 1 érosion latérale a attaqué la ligne de partage des eaux;

7: capture „classique".

Par la combinaison de ces signes on a indiqué les endroits oü certaines causes ont collaboré.

8. Cours presume de 1 Arroux, du Ternin et de la Selle, peu de temps après 1 accomplissement de la déviation 1, avant la fin de la phase Fi;

9: idem, au début du stade Li (les changements seuls ont été indiqués). 10: Cours présumé de 1'Ar roux au début de la phase F2.

11: Bloc avec numéro, limitée par des „failles jeunes". Le tracé des failles jeunes dessine sur la carte 4 s ecarte a trois endroits de la représentation sur la carte 1. En tant que eet écartement se rapporte au limites des bloes 22 et 4 et a la limite occidentale du bloc 8, nous avons affaire a une correction de la carte 1. La limite dessinée des bloes 6, 9 et 8 concerne une autre interprétation du relief en question. En cas que 1'interprétation donnée ici soit juste, une faille ancienne doit se trouver la oü se trouve la limite des bloes 9-8 sur la carte 1. L interprétation des niveaux comme C ou D ne subit donc pas de modification.

NIEUWE LITERATUUR

1.Bakker J P., Een bijdrage tot de morfologie van een middelgebergte (De c» Tijdschrift, 1936, pag. 54 (met uitvoerige literatuurlijst)).

2. Bakker, J. PMorphologische Untersuchungen im zentralen und nordöstlichen Morvan. (Zeitschr. d. Ges. f. Erdkunde zu Berlin 1937, Pag- 89),.

3. Bakker, ƒ. P.} Le Basin d'Autun. Publicatie No. 3 van het Geografisch en »)Ci^ra ch Seminarium der Gemeentelijke Universiteit te Amsterdam. 1938.

4.Bakker, J. P., Über Verbiegungsriedel bei Flachentreppen. (Comptes rendus du congres international de géographie. Arasterdam 1938. Tome II, Sect Ila Pag. 99)-

5- ^J.rof' P'> Réflexions sur le problème des Piedmonttreppen. (Idem, pag. 114).

6. Cholley, A Carte des surfaces d'aplanissement du Charolais et du Ma?onnais. (kapport de la commission pour la cartographie des surfaces d'aplanissement tertiaires, préparé pour le Congrès international de géographie, Amsterdam, 1938, pag. 18).

7. Ovcrbeek-Edie, J. C„ en Th. Raven, Theoretische Betrachtungen über die Entstehungsarten von Piedmonttreppenlandschaften, unter besonderer Berücksichtigung des gegenseitigen Verhaltnisses von Érosion und Denudation. (Comptes rendus du congrès international de géographie. Amsterdam 1938, tome II, sect. Ila, pag. 169).

8. Raven, Th., Enkele gedachten over terugschrijdende erosie en rivierafleidingen. (Dit Tijdschrift 1941, pag. 1002).