is toegevoegd aan je favorieten.

Mémoires secrets pour servir a l'histoire de la république des lettres en France.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C 233 )

jours: Difperjit fuperbos merite cordis fui. L'exergue portè deux légendes; 1'une en latin, poft cottum omne animal trifie prater galkm: ceïfé'-ci fans doute eft relative a la France; 1'autre concerne les fautes du miniftere de 1'Angleterre, fon imprudence, préfomption, orgueil, tyrannie, humiliés.

Aux quatre coins de 1'eftampe font répétées les têtes des figures principales de cette fcene i -allégorique. Au haut a droite eft la tête du lion, en face celle du coq, au deffous de celuici la tête du léopard, & a 1'autre angle la tête du ferpent.- Entre ces' deux eft une apoftrophe du dernier, ne marcbe pas fur moi. Auprès du léopard on voit un faifceau de fleches caraftérifant la Hollande, & autour s'entortille de nouveau le ferpent;. mais en llgne d'union, image de celle qui fe doit établir entre les deux Républiques.

Au bas de Ia mappemonde eft un chifre compofé de deux lettres un G. & un M. ce qui eft Ie Juron de 1'Angiois, God-dem; & au deflus, Ta l'as voulu.

Le 25 Avril 1782. Le Grand - Aumönier a vifité les prifons, ainfi qu'il y étoit autorifé par le Roi, & non-feulement a rempli fa miflion avec beaucoup de zele, mais 1'a étendue aux objets qui ont excité naturellement fa commifé» ration; tel eft le pain des prifonniers, qu'il a trouvé fi déteftable, qu'il en a pris un échantilIon, 1'a fait goüter k S. M , & a été chargé par elle de pourvoir a ce qu'ils en euffent de meilleur.