is toegevoegd aan uw favorieten.

Des États Généraux, et autres assemblées nationales.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

sous Louis XIII. iSi

mère, dont le pape eft le chef, & la bouche qui en prononce les oracles, puifque la bouche eft établie au chef & a la tête.

Et non-feulement je tiens la perfonne de notre roi fujette au pape, ès chofes fpirituelles', mais auffi a M. 1'évêque de Paris, qui eft fon curé, fi lui-même & toute 1'églife gallicane ne lui avoit voulu rendre cet honneur, que de déférer cette fujétion a fa fainteté. Ainfi voyons-nous que faint Ambroife, ce grand archevêque de Milan, qui n'étoit point pape, ne laiffa pas d'excommunier 1'empereur Théodofe, qui fit pénitence & fe reconcilia a 1'eglife, &.fatisfit aujugement fpirituel de faint Ambroife.

Mais de paffer outre a ce qui touche 1'ame, & donner dans 1'état, nous difons, fans entrer en difpute de la puiffance de fa fainteté, que vï paSi que nous avons avec le faint-fiége & & avec toute 1'églife, qu'il ne peut paffer plus , avant. Ainfi , que faint Pierre reprenant aigrement ceux qui après avoir fait conteoance extérieure, contre vérité, d'offrir tous leurs biens a Dieu, aux pieds des apötres , & en avoir la gloire, comme les vrais fidèles, avoient menti au Saint-Efprit, furent puni fur le champ, pour ce qu'il leur étoit libre d'en retenir ouvertement tout ce que bon leur fembloiu