is toegevoegd aan uw favorieten.

Histoire de Guzman d'Alfarache.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

238 HlSTOUE

CHAPITRE V.

Guzman donnt un grand repas d fes parents, & leur fait payzr leur écot.

L'a p r es-d ï n é e je chargeai Sayavedra de chercher dans la Ville quatre bons cofFres de la même grandeur, & de les acheter. Pendant qu'il s'acquittoit de cette commiflion , Favello vint me voir , pour me rendre compte des entretiens qu'il avoit eus avec mes parents fur mon chapitre. II m'affura que toute la familie étoit charmée de ma perfonne, fur-tout le Seigneur Dom Bertrand mon oncle : Ce bon vieillard, pourfuivit-il, m'a dit qu'il lui fembloit avoir vu & entendu parler fon cher frere, tant il avoit trouvé de reffemblance entre votre pere & vous : qu'il vous voyoit a regret embraffer 1'Etat Eccléfiaflique, & qu'il vous propoferoit de quitter Ia foutane pour époufer une de fes nieces du coté de fa mere; qu'a la vérité, cette fille avoit peu de bien ; mais qu'il étoit danS la réfolution de lui en laiffer, paree qu'il avoit pour elle une amitié toute particuliere. Enfin, le Capitaine me protefta que mon oncle avoit concu pour moi beaucoup d'eftime & de