is toegevoegd aan uw favorieten.

Verhandelingen, uitgegeeven door Teyler's Tweede genootschap.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C 86 )

Une fumèe- épaisfc d'une couleur brune foncêe, et dans la quelle je tiai jamais pu decouvrir des filamens de chaux, s'élevoit dans toutes ces calcinations.

Dans ces expériences fobfervai une feule fois, que le cuivre rouge fut reduit en globules rougis tres petits. En les examinant par le tnoy'en d'un microscope je trouvai une grande diférence dans leurs couleurs: quelques uns étoient noirdtres; d'autres étoient grifdtres et resfembloient beaucoup aux globules d'argent; Hy avoit ausfi des globules, qui étoient colorés comme le cuivre du japon.

V.

Le cuivre jaune, quoiqu'il foit un metal compofé de cuivre rouge et de zinc, meritoit bien, fuivant moi, d'ê* tre examinè d 1'égard de fa calcination par la decharge éleclrique, d'autant plus, que fai trouvè une grande différence entre fa fufibilitè et celle du cuivre rouge. En commencant cet examen avec un fil de cuivre d' & pouce de diametre fai trouvè, que 8 pouces de ce fil peuvent être calcinès par la decharge de notre batterie entierement chargée, et que cette calcination produit un desfein comme la planche V. B. le répréfente. Enfuite esfayant des fils plus minces et des forces moins grandes pour la calcination du cuivre jaune, il en est refulté entre autres le desfein réprefenté par la planche V. A., produit par la calcination d'un fil de cuivre jaune d\h pouce de diametre