is toegevoegd aan uw favorieten.

Fonctions et droits du clergé des églises cathédrales.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

iio fonctions du ClERGE teur , on ne voit en ce tems ni paroiffes ni Curés ; il emploie deux chapitres fort longs a le prouver. Dans le chapitre fuivant, on lit, avec furprife , ces paroles que 1'Anonyme faifit comme un principe & qu'il apporte en preuve: les Curés des paroiffes de la ville épifcopale faifoient le confeil de l'Evèque , & le Clergé de la Cathédrale (ibid.c. 21.). N'eft-cepas la ce qu'om appelle du barbouillage < II en fait autant lorfqu'il cherche 1'origine des Chapitres des Cathédrales. II la trouve dans ce mème Clergé fupérieur de la ville épifcopale (p. i. /• 3- c- 7> «- 8.) il lui donne davance le nom de Chapitre. La différence qu'il y trouve eft, 1°. que ces Chapitres anciens n'étoient compofés que de Prètres & de Diacres; z". qu'ils étoient les Curés de toutes les ■paroiffes de la ville épifcopale , ou s'il n'y avoit point de paroiffes diftinguees de la Cathédrale , ils en faifoient toutes les fonétions. Ce n'eft plus ici du fimple barbouillage , c'eft du galimathias. Un moment auparavant, il n'y avoit dans les villes épifcopales ni paroiffes ni Curés; un moment après il s'en trouve. C'étoient les Prètres de la Cathédrale qui en étoient les Curés, ou qui en faifoient les fonétions. Ne diroit-on pas que les