is toegevoegd aan je favorieten.

L'ami des enfans Hollandois, ou Les soirées patriotiques

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

< 95 ):

Mr.' Herman.

Cette oppofition vïent de la jaloufie que les ri*heffes de la Hollande infpirent aux autres Provinces, Sc nos Stadhouders entretiennent ce fen timent fi favorable a leurs intéréts ; ils ne ceflent de dire, ou de faire dire par leurs créatures, que la Hollande veut impofer des Loix aux Confédérés, & détruire , par fa prépondérance, 1'égalité qui doit ètre le fondement de 1'Union.

B j k t li

Je crois pourtant que la Hollande, fans détruire 1'égalité, doit avoir le droit fe s'oppofer a des dépenfes inutiles, pu's qu'elle feule paye plus de la moitié des charges d'iïtat.

, Mr. Herman.

Sans doute, mais dans cette occafion les autres Proyinces furent d'un avis contraire au lien, Sc nommereut une députation , pour aller avec le Prince dans les Villes de la Hollande, afin de les engager a ne pas confentir i licencier les Troupes a la Solde de la Province. Théodore va nous apprendre quel fuccès & cuelles fuites eut cette députation.

Theodore. '

„ Elle fe rendit d'abord a Dort, Sc ne réufiïtpas ,, a faire changer de fentiment * la Régence de

„ eet-