is toegevoegd aan je favorieten.

Mémoires secrets sur la Russie [...] sur la fin du règne de Catherine II et le commencement de celui de Paul I.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C 92 )

une ambition vaste; Panin avoit davantage, des lumières, du palriotisme et des vertus (1). En général, rien n7a été si petit que les grands, durant les dernières années du règne de Catherine : sans connoissances, sans vues, sans élévation, sans probité, ils n'avoient pas mème eet honneur vaniteux qui est a la loyauté ce que 1'hypocrisie est a la vertu; durs comme des bachas, exacteurs comme des péagers,

(1) II fit surtout un acte de générosité qui n'a point trouvé d'imitateurs. Après 1'éducation du grand-duc Paul, dont il étoit grand gouverneur, l'impératrice , entre autres récompenses, lui donna sept mille paysans , et ne donna rien aux aides-de-camp , aux secrétaires, etc. qui avoient été les1 collaborateurs employés par le comte Panin. Celui-ci leur distribua aussi-töt les sept mille paysans qu'il avoit recus , et j'ai vu plusieurs officiers qui sont encore riches de ce bienfait. Cette belle action ne fait pourtant pas oublier que les trois principales opérations de son ministère ont été désastreuses : 1'échange du Holstein contre six vaisseaux que le Danemarck n'a jamais pu donner j le premier partage de la Pologne , qui a fait naitre 1'envie du reste -y et 1'éducation de Paul, dont le caractère fait aujourd'liui le lléau de sa patrie, sont les tristes monumens qu'il a laissés.