is toegevoegd aan uw favorieten.

Supplement aux Œuvres.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

L i v i t XI, 447

bourg avoit eu par intervalles quelques douleursau gros doigt cu pied; il en eut une atteinte a Montmorenci, qui lui donna de Tinfomnie, & un peu de hèvre. J'ofai prononcer le mot de goutte; Madame de Luxembourg me tanca. Le valet-de-chambre, chirurgien de M. le Maréchal, foutint que ce n'étoit pas Ia goutte, & fe mit a panfer la partie fouffrante avec du beaume tranquille. Malheureufement la douleur fe calma, & quand elle revint, on ne manqua pas d'employer k même remède qui 1'avoit o'mée: Ia confti'.ution s'a'.téra, les maux augmentèrent & les remèdes en même raifon. Madame de Luxembourgr qui vit bien enfin que c'étoit la goutte, s'oppofa a cet infenfé traitement. On fe cacha d'elle, & M. de Luxembourg périt par fa faute au bout de quelques années, pour avoir vou'u s'obftiner a guérir. Mais n'anticipons point de fi loin fur les malheurs; combien j'en ai d'autres a narrer avanc celui-la I

11 eftfingulier avec queile fatalité toutce que je pouvois dire & faire, fembloit fait pour déplaire a Madame de Luxembourg, lors même que j'avois Ie plus & cceur de conferver fa bienveillance. Les afflictiors que M. de Luxembourg éprouvoit, coi-p fur coup, ne faifoient que m'attacher a Madame de Luxembourg: car ils m'ont toujours paru fi fincérement unis, que les fentimens qu'on avoit pour 1'un, s'étendoient néceffairement a l'autre. M. Ie Maréchal vieilliffoit. Son affiiuité