is toegevoegd aan uw favorieten.

Mémoires secrets pour servir a l'histoire de la république des lettres en France.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C iop )

*i JuUkt 1784. Le Bureau de la vilie, réveillé enfin par les cris du public, après ayoir mürement minuté unlongRéglement ou il a cherché a prévenir toutes les fripon' nenes des marchands de bois, 1'a préfenté au Parlement, qui Pa homologué mardi 6 de ce mois En conféquence il a fait fabrijuer de nouvelles membrures qu'on va voir è Ihótel de ville, comme des pieces curieufes II a nommé des officiers pour les infpecfer & fuivre Ia manutention, enforte qu'il paroit que le nouveau Prevót des Marchands entrera en place, fous de meilleurs aufpices que n'eo fort Mr. de Caunartin

12 Juillet 1784. Le Sr. Bkton revient fur la lcene; il a été envoyé par Mr. ]e Con. tróleur général dans les environs de Paris oh 1'on afluroit qu'il fe trouvoit des veineï de charbon de terre, pour y faire fes expénences fous les yeux de M>\ Touvenel, Doeteur en Médecine & de pïufieurs Infpeéleurs des mines.

II a d'abord été employé a Saint Germain en Laye, oh, fuivant lui, les fouilles qu'on y fait depuis Iongtems foat inutiles.

11 en a trouvé, au contraire, a Luzarche & dans d'autres endroits, ch 1'on doit fouil. Ier fuivant fes indications.

12 Juillet 1784. On alloit voir ces jours derniers chez le Sr. Meniere, orfevre-jouaillier,les préfens que Ie Roienvoyeau GrandSeigneur par fon nouvel Ambafladeur Mr

E 7