is toegevoegd aan je favorieten.

Oeuvres.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

3 36 Economie politique.

justice aux peuples, 1'argent rachetoit auprès deux ies coupables , on ne pouvoit les aborder sans présens, leurs passions seules étoient et leur loi et leur guide, leur vie n'étoit qu'un brigandage , ils enlevoient de force et dévoroient les victimes qu'on destinoit au Dieu-monarque , qui n'étoit plus qu'un préte-nom, et leur incontinence égalant leur avarice et leur voracité , ils dormoient, dit la bible , avec les femmes qui veilloient a 1'entrée du rabernacle. /. Ut. Reg. cap. ij.

L'écriture passé modestemem sur cette dernière anecdote , que 1'esprit de vérité n'a pu cependant cacher. Mais si les ministres du vrai Dieu se sont livrés a un tel excès, les minisrres théocratiques des anciennes nations 1'avoient en cela emporté sur ceux des Kébreux, par 1'imposture avec laquelle ils pallièrent leurs désordres. Ils en vinrent par-tout a ce comble d'impiété et d'insolence de couvrir jusqu'a leurs débauches du manteau de la divinité. C'est d eux que sortit un nouvel ordre de créatures, qui , dans 1'esprit des peuples imbécilles , fut regardé comme une race particuliere et divine. Toutes les nations virent alors paroitre les demi-dieux et les héros dont la naissance illustre et les exploits porrèrent enfin ies hommes a ahérer leur premier gouvernement", et a passer du règne de ces dieux qu'ils n'avoient jamais pu voir , sous celui de leurs prétendus entans qu'ils voyoient au milieu d'eux; c'est ainsi que 1'incontinente théocratie ccmmenca a se donner des mahres : et que ce gouvernement fut conduit a sa ruine par le crime et 1'abus du pouvoir.

L'age des demi-dieux a été un age aussi réel que celui des dieux , mais presqu'aussi obscur, il a été nécessairement rejetré de 1'histoire, qui ne reconnoit que les faits et les tems transmis par des annales consranteS et continues. A en juger seulement par les ombres de

cette